Courir en hiver : risques et précautions à prendre

Sommaire

L'hiver, les coureurs invétérés continuent leur footing, comme le reste de l'année. Pourtant, de même qu'il est déconseillé de courir lorsqu'il fait très chaud, faire du footing l'hiver n'est pas sans risque.

Alors, pouvez-vous continuer votre sport quotidien même par grand froid ?

Footing l'hiver : quels risques ?

Courir lorsqu'il fait froid comporte des risques :

  • En effet, en raison de la température basse, notre corps doit déployer plus d'efforts pour maintenir sa température à 37 ° C.
  • Ainsi, le coeur bat plus vite et les muscles travaillent davantage, ce qui peut provoquer :
    • une perte d'énergie plus rapide ;
    • une réduction du flux sanguin ;
    • des frissons ;
    • une déshydratation ;
    • des déchirures ;
    • des contractions musculaires.
  • En outre, les conditions climatiques peuvent entraîner :
    • des fractures, si vous glissez sur un sol verglacé ;
    • des engelures ;
    • l'hypothermie.
Nous nous pencherons ici sur les trois principaux dangers liés au footing en hiver : le sol glacé, la déshydratation et l'hypothermie.

Sol glacé : difficile à repérer

Verglas, quels dangers ?

L'élément le plus nuisible aux coureurs est la glace :

Mesures à prendre

S'il gèle et que le sol risque d'être verglacé :

Trop découvert : risque d'hypothermie

Les coureurs portent souvent trop de couches de vêtements lorsqu'ils vont courir l'hiver :

    • Elle peut parfois se cacher sous la neige.
    • De plus, lorsqu'on court, on regarde devant soi. La concentration et l'effort fourni peuvent empêcher de remarquer une plaque de verglas.
    • Courir sur la glace peut donc avoir des conséquences graves pour la santé :
      • fractures ;
      • contusions ;
      • traumatismes crâniens.
    • Allez courir vers midi lorsque le soleil est encore haut dans le ciel. Les plaques auront alors davantage de chances d'avoir fondu.
    • Mettez des clous sous vos chaussures de course. Ils vous empêcheront de glisser.
    • Pourtant, bien souvent, ils ont vite trop chaud, et enlèvent des vêtement.
    • Or, leur corps se refroidit rapidement, surtout lorsque la transpiration mouille leurs vêtements.
  • Un tel changement de température peut entraîner une hypothermie, c'est-à-dire une baisse générale de la température du corps, qui peut provoquer :
    • des tremblements violents ;
    • une certaine confusion ;
    • une attitude semblable à de l'ivresse ;
    • une faiblesse musculaire ;
    • des hallucinations.
    Pour éviter l'hypothermie, pensez toujours à vous couvrir suffisamment, et surtout à ne pas vous découvrir brutalement.

    Footing l'hiver : attention à la déshydratation

    À cause du froid, de nombreux coureurs ne ressentent pas le besoin de s'hydrater. Or, ne pas boire pendant l'effort peut causer une déshydratation :
    • Le flux de sang se réduit.
    • La tension artérielle monte.
    • Le corps cesse de transpirer.
    • S'en suivent une grande fatigue et un malaise physique.
    • De plus, n'oubliez pas que le froid déshydrate !

    Hiver comme été, pensez à boire régulièrement pendant l'effort, même lorsque vous ne ressentez pas particulièrement la soif.

    Pour approfondir la question :

Ces pros peuvent vous aider