Sommaire

La proprioception, appelée parfois la « kinesthésie », fait partie de la somesthésie. C’est le sens qui permet de repérer son propre corps dans l’espace. Grâce aux terminaisons nerveuses, la contraction des muscles s’ajuste et maintient le corps en équilibre au repos et lors du mouvement. Elle est parfois appelée le « sixième sens », il est possible de l’améliorer avec certains exercices physiques.

Proprioception : qu'est-ce que c'est ?

La proprioception est la perception, consciente ou non, de la position de toutes les parties du corps. Elle fait appel aux récepteurs proprioceptifs qui envoient une information précise à chaque instant sur la position des muscles, des articulations et des os. Un ordre de contraction ou de décontraction est envoyé en retour pour maintenir l’équilibre dans la plupart des circonstances.

La proprioception peut être altérée par différentes maladies :

Cette sensibilité très profonde du corps permet de recevoir mais aussi d’envoyer des informations aux muscles et aux tendons pour se positionner de façon adaptée dans toutes les situations du corps.

Quelles sont les caractéristiques de la proprioception ?

Le système proprioceptif intervient en permanence pour maintenir l’équilibre, en particulier lors d’une position instable. Les capteurs proprioceptifs captent l’information et la transmettent en quelques millisecondes au système nerveux qui décide de contracter ou non certains muscles pour maintenir l’équilibre.

Cette cartographie en trois dimensions du corps, appelée aussi « schéma corporel », est essentielle pour coordonner les mouvements et s’adapter à toutes les situations.

Lorsque la proprioception est altérée, on observe les symptômes suivants :

  • Les yeux fermés, la personne ne peut pas reconnaître la position de son corps.
  • Les mouvements ne sont pas coordonnés (ataxie).
  • La position debout est instable, surtout les yeux sont fermés (signe de Romberg).
  • La marche n’est pas stable, la personne tombe sur le côté.

Proprioception : comment l'améliorer ?

La proprioception peut être améliorée tout au long de la vie par l’exercice physique et certains mouvements particuliers. Il est très important de renforcer sa proprioception, à tout âge, pour éviter les chutes et les blessures (entorses, fractures, traumatisme crânien).

L’activité physique en général (marche, yoga, course à pied) améliore la proprioception. Certains exercices la ciblent :

  • Les positions instables (sur un sol meuble par exemple).
  • Les exercices d’équilibre (sur une seule jambe par exemple, avec les yeux fermés).
  • Les exercices de gainage (la planche).
  • Les étirements réguliers.

Aussi dans la rubrique :

Bases de la musculation

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider