Morphotype musculaire

Écrit par les experts Ooreka
Morphotype musculaire

Dans le monde de la musculation et du renforcement musculaire, plusieurs critères physiques et génétiques servent de repères pour s'identifier à un type morphologique, définir un programme d'entraînement adéquat et une alimentation adaptée.

Tout comme il est important de comprendre le fonctionnement du muscle, il est préférable de connaître son morphotype musculaire.

Qu'est-ce qu'un morphotype ?

Le morphotype est un terme technique qui sert à désigner la silhouette selon plusieurs critères de différenciation. Le morphotype de chaque individu est paramétré par ses gênes.

Ainsi, certaines personnes vont être grandes, élancées, avec des muscles longs, tandis que d'autres auront un profil plus trapu avec des muscles plus ronds. De la même façon, certaines personnes restent plus facilement minces quel que soit leur régime, tandis que d'autres auront tout le mal du monde à perdre quelques kilos.

Cependant, au-delà des prédispositions, tout le monde est capable de se muscler et de redessiner sa silhouette. Dans tous les cas, cela passe par le travail.

Les différents morphotypes

Connaître son profil morphologique permet de mieux cerner son corps, d'évaluer ses capacités et donc de se muscler en conséquence.

En musculation, pour définir son profil morphologique, l'on s'appuie sur la classification de Sheldon :

Les différents morphotypes
Le type mésomorphe
  • Visage carré, anguleux
  • Corps large et musclé
  • Épaules horizontales, plus larges que le bassin, silhouette en V
  • Membres longs
  • Os larges et solides
  • Faible tension artérielle
  • Digestion normale
Le type endormorphe
  • Visage arrondi
  • Corps étroit
  • Épaules étroites
  • Membres courts
  • Ossature fine
  • Tension artérielle normale, pouls lent au repos
  • Digestion lente, tendance à la prise de poids.
Le type ectomorphe
  • Visage triangulaire
  • Épaules et bassin étroits
  • Membres longs
  • Ossature fine
  • Faible masse musculaire
  • Grande souplesse
  • Pouls élevé
  • Difficulté à prendre du poids

Bien sûr, les morphotypes sont avant tout des points de repère. Chaque personne peut avoir un profil ayant des caractéristiques propres à plusieurs morphotypes.

Personne n'appartient à 100 % à un seul et unique morphotype.

Pondération des morphotypes

Le type morphologique n'influe que très peu sur les capacités à prendre du muscle. Certes un mésomorphe aura plus de facilités à prendre rapidement du volume qu'un ectomorphe.

Néanmoins, ce sont les notions d'easygainer et hardgainer qui renseignent sur la quantité d'efforts à fournir pour obtenir un résultat.

Easygainer Hardgainer
  • Capacité à prendre rapidement de la masse musculaire
  • Force de départ élevée
  • Peu de risques de blessures (articulations et ossature solides)
  • Grande résistance et bonne endurance
  • Grande capacité de récupération (mais risque de surentraînement)
  • Nécessité minime de suivre rigoureusement un régime musculation
  • Difficulté à prendre du muscle
  • Force de départ faible
  • Risques de blessures plus élevés (articulations fragiles et ossature fine)
  • Besoin d'espacer les séances de musculation, faible capacité de récupération
  • Système nerveux fragile
  • Besoin de définir un programme de musculation précis
  • Nécessité de suivre un régime musculation rigoureusement, faible assimilation des nutriments

Le plus souvent les personnes ectomorphes sont hardgainers, tandis que les mésomorphes et endomorphes sont easygainers. Néanmoins, chacun est unique et doit apprendre à connaître ses qualités et ses limites pour se muscler avec justesse.

Entraînement et alimentation adaptés au morphotype

Les mésomorphes Les endormorphes Les ectomorphes
  • Peuvent faire des séries longues, suivre des entraînements fréquents, avec de gros volumes : même un entraînement modéré suffit à prendre rapidement de la masse musculaire.
  • Doivent surveiller leur élasticité musculaire et articulaire.
  • Peuvent manger de tout.
  • Doivent associer l'entraînement cardio et l'endurance, aux exercices de force pour éviter la prise de gras.
  • Peuvent faire des séries longues avec de gros volumes.
  • Doivent veiller à ce que leur alimentation soit relative à leur dépense énergétique.
  • Doivent préférer les entraînements courts, avec des exercices de base : le moindre kilo de muscle pris se voit automatiquement.
  • Peuvent manger beaucoup du fait de leur métabolisme très actif et très rapide : avantage pour la sèche musculaire.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
HB
hassen bouzidi

biologiste medical | lbbm

Expert

MD
marianne durieux

hypnose holistique et humaniste

Expert

CG
céline garreau

bioénergéticienne, libération du péricarde | de la pierre à la lune

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !